Maria Valtorta ne sera pas sainte pour avoir écrit l’Œuvre.


Message

Date du message : mardi 24 décembre 2019 à 11h10


On serait tenté de remercier Maria Valtorta du titre de sainteté pour toute la joie que nous procure son œuvre inspirée : tous ces retours à Dieu, toutes ces conversions, toutes ces intimités avec le Ciel coulent des pages sublimes qu’elle écrivit. Mais Maria Valtorta ne fut que le "porte-plume" de l’Auteur divin, instrument docile au service d’un don sublime. Elle fut le canal mais non pas la source de l'Oeuvre. On ne peut donc pas lui attribuer les fruits de l'Oeuvre et particulièrement de "l’Évangile tel qu'il m'a été révélé" (EMV) C'est ce que rappelle Jésus :
Citation :

Tu ne seras pas sainte pour avoir écrit l’Œuvre, mais en raison de ton sacrifice, pour toute ta vie d’amour et de sacrifice . L’amour et le sacrifice, c’est toi qui les as accomplis. L’Œuvre, c’est moi qui l’ai donnée. C’est mon don, pas un mérite de ta part (Les Carnets, 16 décembre 1950).

Et Il insiste.
Citation :

Dieu seul en est l’auteur (Les Carnets, nuit du 20 au 21 février 1948).

La reconnaissance de l'Oeuvre n’entraînera donc pas la béatification de Maria Valtorta. C'est pourquoi l'enquête sur les vertus héroïques de Maria Valtorta, menée à l'initiative de la Fondation héritière (Isola del Liri), écarte toute allusion à l'EMV, avec raison. C'est bien par "sa vie d'amour et de sacrifice" et seulement comme cela, que sa cause de béatification aboutira.

Cet aspect est encore trop méconnu. Il est pourtant essentiel.

Message

Date du message : vendredi 3 janvier 2020 à 15h21


François-Michel DEBROISE a écrit : On serait tenté de remercier Maria Valtorta du titre de sainteté pour toute la joie que nous procure son œuvre inspirée : tous ces retours à Dieu, toutes ces conversions, toutes ces intimités avec le Ciel coulent des pages sublimes qu’elle écrivit. Mais Maria Valtorta ne fut que le "porte-plume" de l’Auteur divin, instrument docile au service d’un don sublime. Elle fut le canal mais non pas la source de l'Oeuvre. On ne peut donc pas lui attribuer les fruits de l'Oeuvre et particulièrement de "l’Évangile tel qu'il m'a été révélé" (EMV) C'est ce que rappelle Jésus :
Citation :

Tu ne seras pas sainte pour avoir écrit l’Œuvre, mais en raison de ton sacrifice, pour toute ta vie d’amour et de sacrifice . L’amour et le sacrifice, c’est toi qui les as accomplis. L’Œuvre, c’est moi qui l’ai donnée. C’est mon don, pas un mérite de ta part (Les Carnets, 16 décembre 1950).

Et Il insiste.
Citation :

Dieu seul en est l’auteur (Les Carnets, nuit du 20 au 21 février 1948).

La reconnaissance de l'Oeuvre n’entraînera donc pas la béatification de Maria Valtorta. C'est pourquoi l'enquête sur les vertus héroïques de Maria Valtorta, menée à l'initiative de la Fondation héritière (Isola del Liri), écarte toute allusion à l'EMV, avec raison. C'est bien par "sa vie d'amour et de sacrifice" et seulement comme cela, que sa cause de béatification aboutira.

Cet aspect est encore trop méconnu. Il est pourtant essentiel.

je vous remercie de bien vouloir me tenir au courant des informations concernant Maria Valtorta.merci de me dire s il existe une association dans le secteur de .vers
ailles car j habite Viroflay j aimerais partager avec d autres